Si j’étais ma femme! La riposte.

Il fallait s’y attendre. Vous aviez demandé que mon mari réponde à mon dernier billet. J’ai interviewé mon mari pour qu’il réponde à la même question que je me suis posée.  «Mon mari, si tu étais moi et que tu voulais rendre plus harmonieuse notre vie amoureuse, sur quoi porterais-tu ton attention?» Voici ce qu’il a répondu. S’il était sa femme : -) Elle porterait une attention particulière;

1- Au toucher. Elle prendrait soin de son mari. Elle lui ferait sentir son amour et l’importance qu’il a à ses yeux en le caressant tendrement à tout moment. (Pas tout le temps, régulièrement, mais à différents moments) Elle lui ferait des massages de temps à autre, lorsqu’elle sentirait la tension se loger en lui. (Ça peut se comprendre dans les deux sens, c’est à vous de voir).

2- Au pardon. Elle saurait qu’il est tout aussi difficile pour lui que pour elle de pardonner rapidement, même pour des banalités. Elle saurait que malgré les moments plus difficiles, il l’aime au fond de lui d’un amour sincère et profond. Elle ne lui tiendrait pas rancoeur et elle ne renoterait pas sans cesse des histoires du passé tel un règlement de compte. Elle lâcherait prise sur les banalités parce qu’elle sait qu’il tient à elle. Par ailleurs, elle voit ce qu’il fait pour elle plutôt que ce qu’il n’a pas encore fait.

3- Au temps. Elle lui laisserait du temps. Elle comprend qu’elle et lui n’ont pas le même rythme. Ils n’ont pas la même façon de penser, de planifier ni de réaliser des projets. Elle choisirait de lui offrir son aide et se garderait au fait de son projet, mais ne laisserait pas sentir de doute ni de critique non fondés. Elle comprend qu’il n’y pas qu’une seule façon d’arriver à une fin et qu’elle n’a pas besoin d’avoir raison. Elle lui prêterait main forte et lui témoignerait sa confiance. C’est beaucoup plus aidant, après tout, on forme une équipe.

Je suis tout à fait d’accord avec ce qu’il m’a dit. Je suis très heureuse d’avoir eu ce feedback. La vie va vite, trop vite et c’est si facile de tomber en mode survie et ne pas s’intéresser sincèrement à ce qui ferait le bonheur de mon mari. C’est intéressant de faire l’exercice de se mettre dans la peau de l’autre, d’écouter ce que l’autre ferait à notre place. Faites-le ! Et dites-moi quelles ont été vos réflexions. Pas game !!! Maintenant, j’ai un massage à lui faire…

2 Commentaires

  1. Annie

    Ta conclusion résume bien ma pensé, la vie va vite, la vie va trop vite.
    Arrêtons nous, sortons de notre mode survie comme tu le dis et vivons le moment présent . Prenons le temps d’échanger et jasons un peu. Je vais essayer ton exercice c’est certain. Merci pour la prise de conscience.

    Réponse
    • Stéphanie Dionne

      Ça fait tellement plaisir Annie ! On a un long week-end devant nous pour ralentir un peu. Profitez-en !

      Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre vie familiale est sous tension ?

Les crises sont INÉVITABLES. Ne les laissez plus ternir vos relations familiales! Ces 5 modes de pensée vous aideront à retrouver le plaisir d'être ensemble.

Super ! Vous recevrez sous peu cet outil très aidant pour retrouver le plaisir d'être en famille !