Sa robe ne lui fait pas : Le reflet des émotions

Hier, J’étais à l’école de danse de ma fille. Une superbe école de danse, les filles font un travail génial avec les enfants et les résultats sont surprenants. Les enfants suivent le pas, enchaînent les mouvements et deviennent de plus en plus souples. C’est impressionnant! Hier, c’était une grande soirée pour les filles ayant entre 4 et 6 ans. Elles recevaient leurs robes pour le spectacle de fin d’année.

Durant le cours de ma fille, je m’assoie souvent l’écart pour lire ou pour écrire. Il faut comprendre que l’endroit où les mamans passent l’heure à attendre leur enfant est un minuscule hall d’entrée où elles sont assises l’une collée sur les autres sur un divan en «L». C’est pas très intime 🙂 enfin, c’est chaleureux!

Une crise de larmes attirent mon attention. Une petite fille est en larme. Sa mère, le bébé sur les genoux, se demande ce qui se passe. Sa fille pleure à gros sanglots.
«MA ROBE NE ME FAIT PAS!!!.» Et elle continue de plus bel à pleurer.

De mon corridor, j’ai une vue sur la mère qui est vraiment embarrassée, on la comprend. Pas une maman au monde aime voir son enfant en pleure. La discussion entre les mères autour commence: «Moi ma fille porte du 2 ans… Moi, ma fille a engraissé et je … bla bla bla…»
Et la petite fille, comme si tout le monde pensait qu’elle était sourde, entend tous ces commentaires.
Sa mère ne sachant pas trop quoi lui dire pour la calmer passe par plusieurs sinueux chemins et vous épargne les commentaires que j’ai entendu.
«JE NE VEUX PLUS RETOURNER DANSER AVEC ELLES.» Et elle continue à pleurer.

J’avais le coeur pris dans le tordeur et j’avais vraiment beaucoup de difficulté à avoir de l’empathie pour sa mère. Vous savez quoi. Nos actions partent toujours d’une bonne intention. Ça m’aide à laisser de côté mes jugements. On fait toutes notre possible. Non?!

Dans ces moments de la vie où notre enfant ne collabore pas, ne réagit pas comme nous l’aimerions ou vit une peine, ce n’est pas obligé de devenir l’horeur. J’ai une technique simple, facile et efficace à vous partager: Le reflet des émotions. Dosée avec délicatesse d’intimé avec son enfant cette technique fait des miracles. Je me dis souvent, essaye donc d’interagir avec ton enfant de la façon dont tu aimerais qu’on fasse avec toi.

La technique est simple: On verbalise l’émotion de notre enfant avec compassion et bienvaillance.

«Ça te fait de la peine ?» «Tu es en colère ?» «Ça te rend triste que ta robe ne te fasse pas?»
Et vous aurez rapidement un «Oui» avec quelques sanglots de votre enfant. Le calme pourra refaire surface chez votre enfant. Il se sentira compris. Vous en profitez pour trouver une solution à son désarois ou lui expliquer comment la situation peut être corrigé avec une écoute de sa part. « Tu sais, ils vont l’ajuster. Tu l’auras pour le spectacle et tu seras superbe.». Ça vous permet de préserver votre lien avec notre enfant voire même le solidifier. Ça démontre que nous serons toujours là pour eux lorsqu’ils vivront encore d’autres situations difficiles.

Keep it simple ! Une détresse, une stratégie; le réflet des émotions et vous trouvez ensemble une solution. Ça permet même à votre enfant de voir qu’il y a toujours une solution au travers d’une tristesse. Essayez-le!

1 Commentaire

  1. Robert

    encore une lecture intéressante et remplie de sagesse. Pas facile être parent 🙂

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *