On jase de la rentrée…

education-908512J’ai commencé à faire le tri du stock d’école des enfants. J’ai l’impression d’avoir rangé la boîte hier et je ne la retrouvais plus déjà. Les enfants étaient super contents de voir leurs cahiers neufs, de recevoir leurs souliers. J’ai même eu droit à une crise de larmes parce qu’ils devaient mettre leur nouveaux espadrilles juste dans le gym soit «3 jours sur 7» seulement m’a-t-on crié. Mon fils m’a demandé «pourquoi mes vieux souliers ne pourraient pas être mes souliers de gym (après les avoir nettoyé, c’est certain) et je pourrais mettre mes neufs tous les jours?» Joie ! C’est vrai ! Pourquoi pas, je suis une vraie casse pied. D’un autre côté si mon grand les mettait juste dans le gym avec de la chance ses souliers resteraient quasi neufs et je pourrais les redonner à son frère plus tard. Enfin ! Après une demi-heure de collage d’étiquettes, ma fille était déjà partie se baigner me laissant seule avec ses cahiers et son frère désespéré par le tri de ses crayons de bois. Ça me fait penser à la routine de la rentrée qui sera bientôt de retour et je vous partage mes must pour diminuer le stress, améliorer la routine familiale et se rappeler que nous sommes tous dans le même bateau à braver nos tempêtes et à savourer nos moments d’accalmies.

Les «non-négociables» pour améliorer votre routine: T’sé pour déjouer les irritants récurrents de notre routine familiale. Il y a toujours un ti quelque chose qui fait exploser le moment de joie qu’on partage en famille. Vous savez certainement ce qui pose problème dans vos routines. Vous répétez probablement comme tout le monde les mêmes choses le matin et les mêmes choses le soir. Profitons de la rentrée pour être «wise and wild», prenez le taureau par les cornes et faites-vous un plan d’attaque. C’est simple, vous notez toutes les sources de conflits répétitives qui vous irritent. Ensuite, vous choisissez celles qui font partie d’un non-négociable pour vous. Par exemple, tous les matins chez nous on répète de manger au-dessus de la table parce que ça fait des miettes. Chez-vous aussi hein ! (LOL) Je dois aussi leur répéter de ramasser leurs assiettes pour les mettre dans le lave-vaisselle. Mais j’insiste juste quand j’ai le temps et ça me grrrr met en rogne. En y pensant bien, c’est non négociable de ranger son assiette pis les miettes, elles peuvent encore attendre. Je leur fais passer l’aspirateur à la place. Ils commencent à comprendre. Donc, après avoir départager les sources de conflits récurrentes et d’avoir choisi celles qui sont les non-négociables on doit en faire l’annonce à la tribu. Moi, j’aime ça court et touchant, mais officiel comme dans un «Conseil de famille» avec un «C» majuscule. Je rassemble la tribu et j’annonce qu’à partir de maintenant, je leur demande trois choses à faire le matin; 1- Manger et ranger votre assiette 2- Vous habiller et ranger votre pyjama sur votre lit 3 – Préparer votre sac. C’est simple! J’ai même fait une belle affiche avec des beaux petits dessins en couleur pour le leur rappeler. Ça me fait maintenant trois choses à répéter au lieu de 15 qui ne valaient pas toutes la peine que je m’y attarde. Qui veut être une vraie emmerdeuse avant 7h00? Personne. Pis ça met un vrai stress dans la maison avant même d’avoir bu son café du matin. Si la notion du temps de la tribu n’est pas tout à fait au point, la minuterie du micro-ondes peut servir pour leur signifier qu’il est temps de passer à l’étape suivante. Ça leur donne un signal qu’il est temps de passer à autre chose. Pour gagner, parce que les enfants aiment les défis, alors ils doivent franchir l’étape 3 en ayant encore du temps avant le départ pour aller écouter la télévision ou pour jouer à quelque chose. Par contre, l’année dernière, la télévision a été rayé complètement de la routine matinale. Ils n’arrivaient pas à la fermer au premier «C’est l’heure de partir !» donc… Mais j’ai envie de dire qu’on avait vraiment des beaux matins SANS TÉLÉ. Il faut juger selon ce qui fonctionne ou non chez vous. Je vous le dis quand on prend le temps de déterminer les «non-négociables» de la maisonnée, ça nous permet d’éviter des échanges inutiles et épuisants. On peut désormais partir la journée sur une note plus joyeuse et détendue ! Je vous le dis, essayez et parlez-moi en.

On est jamais seul avec ses peines: Chaque année c’est pareil, on entend tellement parler d’intimidation et je me dis que j’en ferai jamais assez pour encourager mes enfants à bâtir l’harmonie autour d’eux. Alors, j’ai parlé avec eux du respect de soi, des autres et je leur ai rappelé qu’à notre manière nous sommes tous unique et différent. Et surtout que nous vivons tous les mêmes peurs et les mêmes doutes. Ça les surprend toujours un peu parce qu’ils pensent qu’ils sont les seuls à se sentir parfois «nul» ou les seuls à piquer des crises de larmes sans trop savoir pourquoi. Même adulte j’oublie qu’il n’y a pas que moi qui puisse avoir des doutes, des peurs et des peines. Quand je l’oublie, je m’isole et je n’en parle pas, surtout pas sur Facebook. Mais chaque fois que je me le rappelle, je m’ouvre et je partage ce que je vis. Chaque fois, je reçois une réception extraordinaire du monde qui m’entoure et je me sens mieux. Alors, je me dis qu’il vaut mieux que mes enfants sachent qu’ils ne seront pas les seuls à retourner à l’école un peu inquiets. J’aime aussi leur rappeler que tous les enfants ont quelque chose d’unique et de spécial à leur apprendre. Il suffit de savoir observer, écouter et d’oser échanger avec des élèves qu’ils connaissent moins. Ça fait parti de la richesse d’une rentrée scolaire, faire de nouvelles connaissances et vivre de nouvelles expériences. Ça fait déjà quelques années que je répète à mes enfants qu’ils peuvent apprendre à se sentir bien en toutes circonstances. Je leur lis à nouveau les livres Mathéo et le nuage noir et Mathéo et le massage caméléon dont je vous ai déjà parlé. Vous pouvez l’emprunter à la bibliothèque, à une amie ou l’acheter pour en faire la lecture à vos enfants. Selon moi, c’est un incontournable moment de bien-être. Vous aurez droit à de bons échanges avec eux puisque ces livres invitent les enfants à se poser des questions et à vous partager leurs réponses. Ces livres présentent des outils simples et concrets pour vivre cette rentrée scolaire avec émerveillement et curiosité plutôt qu’avec anxiété et peurs. Par ailleurs, j’en profite pour vous dire que le 3ieme congrès mondial sur la résilience se déroule en ce moment à UQTR et les résultats de recherche sur l’approche de Mathéo enseigné dans les écoles confirment son impact bénéfique sur l’attention, la diminution de l’anxiété et des comportements agressifs des élèves. Prenez le temps cette semaine d’observer vos enfants en cette dernière semaine de vacances. Vous allez peut-être observer comme moi qu’ils deviennent de vraie petite tornade. C’est normal qu’ils commencent à être un peu excité ou inquiet de leur retour en classe. J’ai choisi de les rassurer en leur rappelant qu’ils ont tout ce qu’il faut en eux pour avoir du plaisir à découvrir ce qui les attend.

Aussi à lire : 6 trucs pour éviter le stress de la rentrée à son enfant, Coup de pouce

Sur ce bonne rentrée scolaire teintée de curiosité et de patience !

Sur la route d'une nouvelle aventure

 

Rétroliens/Pings

  1. Mes lectures parentales - La famille de ma vie - […] la maternelle de mon fils qui a invité Manon Jean dans sa classe. Des progrès remarquables et des résultats…

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre vie familiale est sous tension ?

Les crises sont INÉVITABLES. Ne les laissez plus ternir vos relations familiales! Ces 5 modes de pensée vous aideront à retrouver le plaisir d'être ensemble.

Super ! Vous recevrez sous peu cet outil très aidant pour retrouver le plaisir d'être en famille !