Mes menus rapidos délicios

Maman j’ai faim !
J’entends ça tellement souvent, mais surtout le matin. C’est toujours l’urgence quand leur ventre crie 🙂
La semaine, on s’entend que j’ai pas l’goût de prendre du temps pour cuisiner. Ça doit être simple et efficace. Y’a juste que mon mari aime cuisiner et il cuisine bien. Ses livres de cuisine préférés sont ceux de Louis-François Marcotte et de Jean-Luc Boulay. On s’entend que c’est pas les livres qu’on sort un mardi soir 1h avant le départ pour le soccer. Moi, je cuisine efficacement, je coupe un légume ou deux, je mélange avec une viande et du riz ou des pâtes et c’est prêt. Mon mari, lui appelle ça des bouettes.  Moi, je dis: «les bouettes coupées chunkys, c’est efficace :-)» Il fallait que j’innove parce que mon mari n’en pouvait plus. Et si je voulais pas qu’il cuisine un plat à la Louis-François Marcotte avec crème 35 % à 8h00 le soir, ça prenait des alternatives simples et délicieuses.
Comme par magie, juste au bon moment, j’ai eu le plus beau cadeau du monde. Ma mère est ingénieuse :-). Elle nous a offert le livre «Les lunchs de Geneviève». Elle m’a dit, je fais ces recettes souvent, c’est excellent! Je ne la croyais pas vraiment. J’avais peur que ce soit trop grano ou encore trop complexe, mais non! C’est juste parfait. Parfait pour une cuisinière de nécessité comme moi et délicieux pour les palais plus raffinés comme celui de mon mari.
Voici quelques-une de mes recettes préférées : La salade de riz asiatique, définitivement un succès, la salade de quinoa aux pommes, un délice (je dois avouer que c’est à moi qu’elle plait le plus, mais tout le monde en mange) et le pain choco dattes, une merveille pour déjeuner ou encore comme désert.

Si tu connais pas encore Geneviève O’Gleman, vas sur son blogue elle propose une foule de trucs et surtout ses recettes extras chouettes.

Pour finir, j’ai un ti truc à partager : Comment rendre un roulé ou un sandwich plus santé. Râpons! On râpe des carottes, on râpe du zucchini on coupe en petite lanière des piments, des tomates et tout ce qu’on a sauf les patates, ça fit pas dans un sandwich :-). Tout coupé petit ça devient facile à ajouter sans que nos enfants aient l’impression que ça rentrerait jamais dans leur bouche, parce que c’est exactement à ce moment là qu’ils commencent à démonter ton sandwich et à retirer ce qu’on a mis dedans. FAIL 🙁 Faut pas renoncer à exiger qu’ils mangent santé, coupons petit 🙂 Comme ça c’est croquant et facile à manger.

Ah oui, je voulais aussi dire: Quand mon fils laisse ses légumes dans sa boîte à lunch (grrrr), le lendemain, je ne mets que ça dans sa boîte à lunch. Tiens-toi! Je vous jure qu’il les mange ! 🙂 J’avoue que parfois j’ai peur qu’il les ait jeté à la poubelle, mais je lui fait encore confiance. Je mets toujours juste une collation toute faite genre les yop, les gogosquezz, les barres ou autre. Ça oblige à manger plus de fruits et surtout leurs légumes. Enfin, depuis que j’ai le livre «Les lunchs de Geneviève», c’est la première année que je sens que j’ai les ressources nécessaires pour ne pas me sentir à bout de souffle devant la tâche colossale des lunchs 🙂 Merci Geneviève!!!

Gâtez-vous allez le chercher cet été et pratiquez ça donne un autre souffle à notre cuisine sans prendre tout notre temps déjà insuffisant!!!

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *