La PNL pour se sentir bien

La PNL, c’est d’abord l’abréviation de la Programmation Neuro LinguistiqueLe terme a été inventé par John Grinder et Richard Bandler dans les années 1970 et s’inspire du travail d’autres psychothérapeutes, dont Milton Erickson, Virginia Satir et Fritz Perls qui obtenaient d’excellents résultats avec leurs clients.

Programmation : ce mot fait référence à l’ensemble de nos automatismes, de nos “programmes”, conscients et inconscients, qui font que nous avons tendance à produire et à reproduire les mêmes schémas cognitifs, émotionnels et comportementaux. Parfois on entend dire : C’est le même pattern qui se répète! Je fais toujours ça! C’est un peu comme être sur le pilote automatique.

Neuro : en référence aux neurones, à notre système nerveux central et notre système nerveux périphérique qui établissent des corrélations, aidantes ou limitantes, entre nos perceptions.

Linguistique : car c’est le langage – verbal et non verbal – qui nous permet de communiquer et de structurer notre pensée.

La PNL et ses techniques permettent à l’individu de changer ses “programmes” limitants pour les remplacer par des programmes “aidants”.

J’ai rencontré Coaching Québec en 2013. J’ai eu un coup de coeur avec l’approche PNL orientée vers les solutions, avec sa façon de considérer que chacun est unique et ses techniques simples et efficaces. J’ai aussi eu un coup de coeur pour l’hypnose. C’est fascinant et puissant à la fois! J’ai diplômé en PNL et en hypnose de base en juin 2013. Pour ce faire, j’ai fait le sacrifice de la traditionnelle fin de semaine de veuves de pêche. (Annecdote : J’ai une amie qui m’en veut presque encore. Je t’aime mon amie) Amoureuse des apprentissages que je faisais sur moi et sur la pratique de la PNL, sans hésitation j’ai ensuite poursuivi la formation Praticien(ne) PNL. Je suis maintenant diplômée Maître-Praticienne certifiée PNL et je pratique avec la conviction que chacun a la capacité nécessaire pour développer son potentiel. J’utilise les outils et les techniques de la PNL avec mes enfants et je suis toujours ébahie des résultats sur eux. Avec mon plus vieux âgé de 9 ans, tout se passe dans ses yeux. Je vois son regard inquiet se transformer en regard confiant et enthousiaste. L’année dernier, il m’a demandé de lui faire une «tite technique» pour changer sa croyance limitante sur sa gêne qui l’isolait dans la cours de récréation. Il est passé de trop gêné pour rejoindre ses amis à il ne peut pas m’arriver rien de trop grave. C’est tout un changement qui lui a permis d’apprivoiser sa gêne et de repousser ses limites. Quant à ma fille de 6 ans, elle commence à s’ouvrir. En fait, elle avait peur que je lui dicte ce qu’elle devait penser. Mais non, ce n’est pas le cas. Je lui ai démontré que je ne fais que la guider. Elle a senti qu’elle avait un réel pouvoir sur ses comportements. Je crois qu’elle va en redemander encore et encore.

À trop vouloir être comme les autres, ou à trop vouloir être correct, ou pire à trop vouloir être parfait ou performant, on en oublie l’essentiel. L’essentiel selon moi c’est : Qui on est? et Qu’est-ce qu’on veut? On a aussi oublié une grande leçon de FPS (Formation personnelle et sociale, vous êtes de cette époque ?). «Nous avons tous 99 qualités et 1 défaut, celui de ne pas connaître nos 99 qualités.» OK, j’imagine que c’est seulement mon prof qui devait nous enseigner ça, mais n’empêche que ça nous rappelle que nous avons toutes les ressources en nous pour réaliser ce que nous voulons. Ah, j’ai pas assez de volonté pour perdre du poids! Ah! si j’avais de la discipline, je pourrais m’inscrire à un cours de Cross fit ou encore Ah ! si j’avais plus de patience, je me fâcherais sûrement moins souvent. J’ai la conviction que ma seule responsabilité c’est d’être bien. Parce que si je suis bien avec moi-même, je peux faire preuve d’Amour et de Compassion avec ma famille, mes amis, mes collègues et la société. Et l’Amour et la compassion c’est le remède le plus efficace pour nous aider à nous aimer, à laisser tomber nos peurs, à chasser nos jugements.

C’est ça la PNL, des outils et un accompagnemenr pour se reconnaître, savoir ce qu’on veut, mettre en place ce qui nous est nécessaire pour y arriver et prendre le temps de constater en quoi c’est différent maintenant.

Comment je peux être bien sans savoir qui je suis ?

Comment je peux être une mère disponible et disposée sans d’abord apprendre à me sentir libre ?

Comment vous pouvez être un père aimant si vous vous sentez toujours confronté ?

Comment vous pouvez créer un lien avec vos élèves si vous êtes dans le jugement ?

Comment vous pouvez créer l’harmonie dans votre famille si vous êtes dans l’impatience et l’impuissance ?

#Harmonie101 – Qui suis-je? et Qu’est-ce que je veux?

Prendre le temps de se regarder dans le miroir et de se dire ce qui est important pour soi.

Voici ce que j’adore faire : Nous avons de multiples identités quand on y pense. Femme, homme, père, mère, soeur, frère, fils, fille, amie, ami, collègue, supérieur, etc… J’aime situer qui je suis par rapport à ce que je veux établir dans ma vie. Quand je nomme qui je suis, je le formule avec des valeurs et des qualités que j’ai ou que je souhaite développer davantage. Quand j’écris ce que je veux, je pense à ce qui me ferait du bien, à faire quelque chose de différents, à me découvrir dans une nouvelle activité. Je vous donne un exemple.

Dans ma vie personnelle, je suis une femme connectée, qui porte son attention sur ce qui est beau en chaque personne et chaque circonstance et qui développe sa compassion d’abord envers elle-même.

OK authentique feedback: Oui, je suis connectée, mais je sais que je perds patience facilement quand je suis obnubilée par ce que je dois faire. J’ai besoin de garder ça en tête pour garder le calme en moi. Oui, je porte toute mon attention sur ce qui est beau, mais la fatigue me fait souvent glisser dans le négativisme. J’apprends à me taire dans mes moments de fatigue. Et j’ai beaucoup plus de facilité à être remplie de compassion pour les autres que pour toi. J’ai aussi besoin de m’accorder Amour et compassion. Et quand je sens que je glisse, je me rappelle qui je suis et je fais comme si je l’étais à ce même moment et je reviens. Ça fait du sens ?

Je veux faire du cheval à nouveau et passer davantage de temps dehors à bouger et à respirer.

OK authentique feedback: Mes meilleures années, je les ai passé à faire du cheval une fois aux deux semaines. C’était un moment fantastique! Aujourd’hui, la priorité est plutôt dans les activités de mes enfants et de mon mari. Pis, je ne fais pas pitié. J’ai choisi ça pour un moment. J’aimerais un jour y retourner. Et pour le temps à passer dehors et bien, j’en ai besoin surtout l’hiver. Et pour ce faire, je dois mettre de côté le ménage et ça me fatigue de laisser ça traîner.

Donc, ça me permet de mettre qui je suis et ce que je veux en perspective pour me dessiner un univers 2017 qui me ressemble dans lequel je fais ce que je veux. Osez donc le faire juste pour voir ! Juste pour vous !do-what-you-love1

Dans ma vie personnelle : Je suis…

Je veux….

Dans mon rôle de mère ou de père : Je suis ….

Je veux ….

Dans mon rôle de mari ou de femme, d’amoureux ou d’amoureuse, de conjoint ou de conjointe: Je suis….

Je veux….

Dans mon rôle professionnel: Je suis…

Je veux…

Et tu peux ajouter autant de rôle qui importe pour toi… On est aussi Fils et Fille, Frère et Soeur, Voisin(e), Ami(e), Bénévole, Parrain, Marraine, Supérieur ou Collègue etc…

Une lecture en complément:

La Programmation Neurolinguistique chez Coaching Québec

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre vie familiale est sous tension ?

Les crises sont INÉVITABLES. Ne les laissez plus ternir vos relations familiales! Ces 5 modes de pensée vous aideront à retrouver le plaisir d'être ensemble.

Super ! Vous recevrez sous peu cet outil très aidant pour retrouver le plaisir d'être en famille !