Bonne fête des mères attentionnées!

Bonne fête des mères à toutes les mamans!

Être maman, c’est tout un contrat!

Ça commence par «Maman, bon matinnn!». C’est aussi entendre des pleures et des «T’es pas fine!» Quand on dit non. Ramasser quand ça traîne, plier, plier pis plier du linge.

Au travers, des hauts et des bas, mes enfants sont avant tout une partie de moi. Une partie de

moi qui se souvient de ce que c’est d’être un enfant. Un énorme besoin d’amour et une explosion d’émotions qu’on ne connait pas qui nécessite toujours le même remède. Une bonne dose d’Amour et de Compassion.

L’Amour d’une mère sait détecter ce qui ne va pas. Ce qui paraît être ce qui ne va pas, n’est pas vraiment ce qui ne va pas. Ça l’air mêlant dit de même, hein !:-) C’est juste qu’un rien peut devenir la raison de faire exploser ce qui ne va vraiment pas. T’sé l’explosion pour un oui ou un non. Après avoir mis ça sur le compte de la fatigue (c’est normal, on a des semaines de fou), peut-être aussi que quelque chose d’autre ne va pas. Le défi ici, c’est de ne pas le prendre personnel et de rester calme pour découvrir ce qui aurait pu déclencher cette colère ou cette crise.

Tranche de vie: Au début de l’entrée à la maternelle de mon fils. J’arrive le chercher à l’école, remplie de joie et de fierté. À son arrivé, je le salue. Il me salue. Nous partons. En cours de route, il me demande si nous allons chercher sa soeur et son frère. Je réponds «Bien sûr». C’est l’explosion! «J’AI PAS LE GOÛT!!!!!» Et c’est l’engueulade sans fin. Je ne vois aucune porte de sortie. Je me stationne et je me tourne vers lui (Un conseil de Supernanny!! que j’adore. J’ai regardé chacune de ses émissions à Canal Vie. Pour vrai, il faut la regarder). J’attends qu’il se calme.  Il finit par reprendre son souffle et il finit par me raconter qu’il avait un soucis avec un ami dans le vestiaire. J’ai appris, à ce moment-là, qu’il y avait peut-être autre chose derrière un comportement désagréable. Ça m’a permis d’apprendre à ne plus prendre ces crises ou ces mauvais comportements contre moi. C’est pas personnel. Il vit quelque chose qu’il n’arrive pas à dire. Et la bonne nouvelle, c’est que ça s’enseigne!!! C’est pas personnel, c’est un enfant qui se comprend pas encore. On peut comprendre. Je me comprends pas toujours moi-même et je suis dans la mi-trentaine. 🙂 J’imagine aussi que c’est le cas d’un bon nombre de mère fantastique.

Alors, je ne suis pas une bonne mère parce qu’en public mes enfants se comportent bien, mais plutôt parce que je reste attentive à chacun d’eux et qu’avec tout mon amour j’entretiendrai toujours précieusement le lien, mon lien avec eux.

Je les aime, je vous aime ma famille.

Bonne fête des mères

Dire que je voulais dormir ce matin 🙂 Finalement, on a festoyé au resto !!!

Hilili! Être maman, c’est tout un contrat!

Ça commence par «Maman, bon matinnn!». C’est aussi entendre des pleures et des «T’es pas fine!» Quand on dit non. Ramasser quand ça traîne, plier, plier pis plier du linge.

Au travers, des hauts et des bas, mes enfants sont avant tout une partie de moi. Une partie de
moi qui se souvient de ce que c’est d’être un enfant. Un énorme besoin d’amour et une explosion d’émotions qu’on ne connait pas qui nécessite toujours le même remède. Une bonne dose d’Amour et de Compassion.

L’Amour d’une mère sait détecter ce qui ne va pas. Ce qui paraît être ce qui ne va pas, n’est pas vraiment ce qui ne va pas. Ça l’air mêlant dit de même, hein !:-) C’est juste qu’un rien peut devenir la raison de faire exploser ce qui ne va vraiment pas. T’sé l’explosion pour un oui ou un non. Après avoir mis ça sur le compte de la fatigue (c’est normal, on a des semaines de fou), peut-être aussi que quelque chose d’autre ne va pas. Le défi ici, c’est de ne pas le prendre personnel et de rester calme pour découvrir ce qui aurait pu déclencher cette colère ou cette crise.

Tranche de vie: Au début de l’entrée à la maternelle de mon fils. J’arrive le chercher à l’école, remplie de joie et de fierté. À son arrivé, je le salue. Il me salue. Nous partons. En cours de route, il me demande si nous allons chercher sa soeur et son frère. Je réponds «Bien sûr». C’est l’explosion! «J’AI PAS LE GOÛT!!!!!» Et c’est l’engueulade sans fin. Je ne vois aucune porte de sortie. Je me stationne et je me tourne vers lui (Un conseil de Supernanny!! que j’adore. J’ai regardé chacune de ses émissions à Canal Vie. Pour vrai, il faut la regarder). J’attends qu’il se calme.  Il finit par reprendre son souffle et il finit par me raconter qu’il avait un soucis avec un ami dans le vestiaire. J’ai appris, à ce moment-là, qu’il y avait peut-être autre chose derrière un comportement désagréable. Ça m’a permis d’apprendre à ne plus prendre ces crises ou ces mauvais comportements contre moi. C’est pas personnel. Il vit quelque chose qu’il n’arrive pas à dire. Et la bonne nouvelle, c’est que ça s’enseigne!!! C’est pas personnel, c’est un enfant qui se comprend pas encore. On peut comprendre. Je me comprends pas toujours moi-même et je suis dans la mi-trentaine. 🙂 J’imagine aussi que c’est le cas d’un bon nombre de mère fantastique.

Alors, je ne suis pas une bonne mère parce qu’en public mes enfants se comportent bien, mais plutôt parce que je reste attentive à chacun d’eux et qu’avec tout mon amour j’entretiendrai toujours précieusement le lien, mon lien avec eux. Je les aime, je vous aime ma famille.

 

1 Commentaire

  1. Robert

    Belle réflexion encore une fois…. Bonne fête des mères 🙂

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *